Comment prévenir le vol de vélo ?

utilisation d'un antivol pliant à clef

Pour s’assurer de garder son vélo longtemps, nous conseillons ces 3 conseils incontournables :

Choisissez un bon antivol

Lors de l’achat de votre vélo, investissez immédiatement dans un antivol. Surtout, ne pensez pas : « je récupérerai l’antivol de ma mère/sœur/voisine » ou bien « je l’achèterai dans un deuxième temps ». Trop de vélos sont volés car ils ne sont pas accrochés. Il est donc indispensable de sortir de chez votre vélociste avec votre nouveau vélo et l’antivol, que le technicien aura pris soin de bien fixer sur le cadre.

Identifiez votre vélo

En France, il n’y a pas d’immatriculation pour vélo, sauf pour les vélos électriques speed.
Par contre, plusieurs systèmes existent afin de pouvoir identifier avec certitude son vélo en cas de vol. Cela permet de relier le vélo à une personne, son propriétaire ; si le vélo volé est retrouvé, les services de la police ou de la gendarmerie pourront ainsi vous contacter pour vous le restituer.

Souscrivez une assurance contre le vol de vélo

Vérifiez avant l’achat de votre vélo que votre assurance habitation ne couvre pas ce risque.

Si ce n’est pas le cas, vous pouvez souscrire à une assurance spécifique. Celle-ci sera d’autant plus adaptée au quotidien puisqu’elle couvrira vol et dommages, le plus souvent quel que soit le lieu ou l’heure.

Les 3 règles d’or contre le vol de vélo

Une fois muni de son antivol, le cycliste ne doit pas oublier de respecter trois règles incontournables :

  1. Attacher son vélo quelle que soit la durée : besoin de vous arrêter pour acheter une baguette de pain ? Même si cette opération ne prend que quelques secondes, attachez votre vélo ! Il ne faudra pas plus de temps à un voleur pour filer avec votre bicyclette, même si vous gardez les yeux fixés dessus !
  2. Toujours fixer le cadre du vélo à un point d’attache fixe : si vous n’avez attaché que l’une des roues à un point fixe, il risque de ne vous rester que cette roue. Et si le vélo attaché à un point mobile, même avec les roues entravées, vous risquez de ne rien retrouver du tout !
  3. Bannir absolument les « blocages rapide » : avec un blocage rapide, la roue ou la selle peut être détachée en un tour de main.

Comment transporter son antivol ?

Attention, le transport de l’antivol ne doit pas se faire à la légère. Gardez à l’esprit que son poids peut vous déséquilibrer si vous le suspendez à la poignée du vélo, et qu’en cas de chute, porté dans un sac à dos, cela peut être très dangereux (risque de fracture de la colonne vertébrale). Le plus simple est donc d’utiliser une fixation, souvent fournie avec l’antivol, pour le tenir au cadre du vélo lorsque l’on roule, ou de l’accrocher avec un tendeur sur votre porte-bagages.