D’où l’intérêt d’avoir un antivol à Pau… et ailleurs

Un article de la République des Pyrénées relate un fait divers qui montre encore une fois l’intérêt d’avoir un bon antivol. Par deux fois en l’espace de quelques mois, un cycliste s’est fait dérober son vélo… et l’a retrouvé ! La première fois on a fracturé son antivol, la seconde on a enfourché son vélo qui se trouvait tout près de lui, pas attaché… Le cycliste a eu bien de la chance d’avoir un vélo très reconnaissable et des forces de police efficaces. Mais mieux vaut prévenir que guérir.