Cycliste urbain :
comment protéger son vélo ?

L’antivol, un indispensable

L’un des obstacles majeurs à la pratique du vélo en milieu urbain est le nombre effarant de vols de bicyclettes : 300 000 par an en France, soit près de 800 par jour en moyenne :

Mieux vaut y mettre le prix, car il peut être très vite amorti, à chaque fois qu’il dissuadera une personne mal intentionnée de voler votre bicyclette. Encore faut-il choisir le bon antivol vélo ; Cyclable, comme de nombreux sites, proposent des gammes de cadenas et d’antivols de qualité.

Comment trouver le meilleur antivol vélo ?

Il existe des moyens très efficaces de se protéger contre ces vols : les antivols de vélo.
En effet, au moment du vol, 9 vélos sur 10 étaient mal attachés, et 1 sur 4 n’était pas attaché du tout.

Les antivols que l’on trouve sur le marché ont des différences de solidité considérables et ne sont pas tous dédiés aux mêmes usages ; lorsqu’on achète un vélo, c’est vrai qu’il n’est pas toujours évident de faire son choix entre les différents modèles d’antivols :

La marque allemande Abus et le fabricant américain Kryptonite proposent des cadenas dont la résistance n’est plus à prouver.

Existe-t-il un antivol de vélo inviolable ?

Il n’existe aucun antivol de vélo inviolable, comme il n’existe aucun pneu increvable. Par contre, le marché propose maintenant de nombreux antivols efficaces et qui vont retarder le voleur le plus longtemps possible.

Mettons-nous à la place d’un voleur de vélo : entre deux vélos équivalents stationnés en ville, il s’attaquera à celui qui lui semble le moins protégé.

Les chiffres du Ministère de l’intérieur permettent de voir le nombre de vélos qui ont échappé à une tentative de vol, sans doute bien protégés par un cadenas robuste.

Quel recours en cas de vol de vélo ? Comment se faire rembourser par son assurance ? C’est à toutes ces questions que ce site va essayer de répondre.